Valobat se recycle aussi dans le brico jardin

Pierre Dieuzeide
Image
valobat

L’éco-organisme connu dans le secteur du bâti annonce avoir décroché les agréments pour les REP Déchets d’Éléments d’Ameublement (DEA) et Articles de Bricolage et de Jardin (ABJ)... et recrute des adhérents
 

Partager sur

Voici un nouveau poids lourd dans le secteur de la récupération et la valorisation des déchets brico jardin avec l’arrivée de Valobat qui compte parmi ses « actionnaires » principalement des négoces de matériaux comme Tout Faire Point P et autres Gedimat. L’éco-organisme enrichit ainsi son offre de services, « qui vise à simplifier la vie des producteurs et détenteurs de déchets concernés par plusieurs de ces REP. » Il lance à cette occasion une campagne nationale d’adhésion : les pré-adhérents ayant signé une lettre d’intention au cours de ces derniers mois (notamment des négoces qui servent les deux cibles), ainsi que les autres metteurs sur le marché intéressés de rejoindre Valobat, peuvent désormais adhérer en quelques clics en se rendant sur valobat.fr,  explique Valobat.
 L’éco organisme annonce qu’il « fera bénéficier les filières DEA et ABJ de l’infrastructure qu’il a développée pour celle PMCB. » et révèle que ces derniers mois, Valobat a travaillé en étroite collaboration et en synergie avec les autres éco-organismes de ces filières afin d’assurer, dès le 2 janvier 2024, la continuité des services. Une garantie de fluidité pour les déchetteries et les collectivités locales. Aujourd’hui, 18 collectivités locales, représentant 125 déchetteries publiques, basculent ainsi sous la responsabilité de Valobat. 

Image
site valobat

Une organistion en comités

Valobat s’est organisé de manière à regrouper les produits de la REP Bâtiment sous 9 catégories, appelées comités de secteur. Un comité de secteur comprend les produits ou matériaux qui ont une même logique de mise sur le marché et/ou d’organisation de gestion de déchets. Ces 9 secteurs de produits sont représentés au sein du conseil d’administration de Valobat. A ces 9 comités, s’ajoutent désormais 2 nouveaux arrivants : les comités de secteur DEA et ABJ, qui viennent compléter le dispositif « tout en assurant l’étanchéité nécessaire entre les filières REP ». 

Les métaux de construction : revêtements, bardage et charpente métalliques, canalisations, panneaux sandwichs, portails…
Les métaux des équipements : quincaillerie, robinetterie, câbles… 
Le bois : parquet, charpente, panneaux, bardages… 
Les menuiseries, parois vitrées et produits connexes 
Les plâtres et mortiers 
Les revêtements de sols : PVC, à base de textiles, non tissés ou encore géotextiles 
Les matériaux inertes : terre cuite, terre crue, ciment, pierre, céramique, ardoise, granulats, béton… 
Les plastiques rigides, membranes et isolants plastiques présents dans les canalisations en polypropylène ou PVC, les isolants de type PSE ou XPS, les résines et les membranes en polyuréthane, les produits à base de bitume, ou dans l’univers de la piscine… 
Les produits à base de laines minérales : laine de verre, laine de roche… 

 

Pierre Dieuzeide
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire