La moitié des pros déjà chez Mano Mano !

Pierre Dieuzeide
Image
mano 1

ManoMano présente des résultats positifs sur son offensive pro, quatre ans après son lancement. Cette cible représente un quart de ses ventes et la moitié des artisans Français sont déjà passés sur le site. A l’heure où le marché se tend, où la startup supprime 230 postes en Europe, sa branche pro accélère avec de nouveaux services « très terrain ». Et si la crise annoncée était l'heure de ManoMano Pro... 

 

 

Partager sur

 Deux mois après avoir annoncé sa première vague de suppression de postes (230 dont 150 en France) , ManoMano a dévoilé quelques annonces positives sur son offre pro qui représente désormais 25 % des ventes de l’entreprise. Ainsi ManoMano Pro annonce avoir engrangé la moitié des numéros Siret des artisans en France qui ont acheté au moins une fois sur l’appli Manomano Pro. " Souvent, les artisans sont clients une première fois car ils cherchent un produit 'Mouton à 5 pattes' que l’on ne trouve que chez nous » (19 millions de références)." explique Roxane Labat, Directrice du marketing de ManoMano Tout l'enjeu du site étant de transformer ces acheteurs d'un jour , environ 175000 clients,  en acheteur pour toujours. ET pour y parvenir, pour apprivoiser ce client pro, la startup dispose de plusieurs outils. Le plus naturel, c’est sa puissance de traitement de la data du client, l’utilisation de l’IA générative pour le faire causer, l’aider dans son expérience. A ce jeu, ManoMano est sans doute imbattable mais pas sûr que cela soit suffisant chez les pros surtout quand le client est justement venu acheter un produit bizarre. Et le site l’a bien compris. 

 

Image
Roxane Labat, directrice marketing manoMano

La connaissance et la séduction du client passe par des méthodes bien plus classiques, plus terrain avec beaucoup d‘humilité. Il envoie ainsi ses conseillers pros en stage sur le terrain, chez les artisans. Des centaines d’heures ont été investies. Résultat  de cette expérience "camionnette": les horaires de ces coachs ont été élargies dans la journée et le week-end. 

Autre signe de proximité  : ce collège de 700 artisans associé aux réflexions stratégiques, aux tests et aux offres de ManoMano Pro. Résultat  concret : le retour produit gratuit qui est de 14 jours passe à 100 jours pour les produits plateforme avec aussi des livraisons en 48 h ( Mano fullfillment). 

La proximité doit aussi concerner la tendance du marché qui tourne autour de la rénovation énergétique. A l’heure où Leroy Merlin et Brico Dépôt réagissent  au marché de la réno primée pour s’intéresser aux pros, ManoMano répond en renforçant l’offre sur la rénovation énergétique pour faire progresser le chiffre actuel de 40% de professionnels labellisés RGE en France clients de ManoManoPro. Renforcer cela veut dire devenir plus pertinent sur des produits tels que l’isolation et réaliser les mêmes performances atteintes sur la ventilation et la VMC double flux « où nous réalisons des croissances à deux chiffres » révèle Roxanne Labat. Reste l’argument qui sera sans doute le plus à la mode en 2024 : le prix ! L’inflation fait reculer les particuliers qui souhaitaient bricoler ou jardiner ( le marché du brico a tutoyé les -10 % en septembre). Par rebond les actes de rénovation commandés aux artisans reculent aussi. A moins d’être hyper compétitif. ManoManopro rappelle que sont système de fidélité avec des avantages au 1 er achat (cashback), est utilisé par 97 % des clients pros, que l’appli envoie des alertes prix très fréquemment tout cela sous tendu par un système d’achat en un clic plus fluide. Après tout c’est bien e qui a fait le succès de manmano auprès des particuliers dès son lancement. Partenaire sur la baisse des prix sur les produits du quotidien avec des remises de prix sur volume, des avantages fidélité dès le 1er achat et les animations commerciales toute l’année. On pense par exemple au Black Friday Pro qui a généré 1,5 millions de ventes en Europe ou aux produits Seconde Vie, disponible depuis mars 2023 pour les clients particuliers, qui va être étendue en expérimentation auprès des professionnels. Des produits jusqu’à 50% moins chers que le neuf, dont l’essentiel n’ont jamais été utilisés, seront proposés aux professionnels pour s’équiper. 

Image
seconde vie .jpg

Bouteille à moitié pleine

 ManoMano parie sur les pros pour traverser la crise même si cela n’apparaissait pas clairement dans son communiqué du mois de septembre annonçant les suppressions de postes : « L’objectif  (...) est d’accélérer sur les axes de différenciation, renforcer le positionnement de spécialiste de ManoMano, tant au niveau du catalogue que des services et de l’accompagnement des clients, et développer les offres responsables telles que les produits de seconde vie. » Pas un mot sur les pros… On s’est même demandé si cette cible n’était pas purement et simplement abandonnée . Réponse de la direction : « pas du tout , au contraire, la cible pro est dans le top des priorités avec la logistique et l’international. » Les résultats présentés ci-dessus, l’axe pragmatique, humble et  inspiré du terrain de sa stratégie, le choix qui s’élargit, (100 % de référence pros de plus par an), la force du prix proposé par les marchands de l’enseigne , le gisement de 175000 siret déjà en compte, la machine de guerre numérique… le tout dans un environnement concurrentiel digital somme toute très faible (les négoces restent très en retards sur la question) ... laissent à penser que ManoMano pourrait conquérir des parts de marché en 2024 …   D'aucuns diront que nous voyons la  bouteille à moitié pleine... mais ne dit-on pas aussi que les crises portent les offres alternatives ou de rupture ?  Dans le dur, les artisans ne seront-ils pas à l'écoute d'autre solutions. Leroy MErlin compte là-dessus pour recruter des artisans, pourquoi ManoMano n'en profiterait-il pas aussi ?

Image
Pub
Pierre Dieuzeide
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire